Un sac à dos. Une passion. Des voyages.

Sapa

Du 6 au 8 mars dernier, en compagnie de mon amie Ingrid, j’ai fait une excursion de trois nuits, deux jours (oui, oui, dans cet ordre) dans la région de Sapa, au nord-ouest du Vietnam. Cette excursion m’a coûté 57 $ US à l’agence Sapahalong Tours (si je ne m’abuse. Mais de toute façon, ça n’a pas d’importance, dans la mesure où presque toutes les agences proposent des tarifs semblables pour les différents types d’excursion dans la région de Sapa) de Hanoi. Le prix incluait le transport, les repas, l’hébergement et les guides. Départ en minivan vers 19 h 30, du bureau de l’agence de voyage. On a ensuite changé de véhicule: on a alors pris place dans un bus avec couchettes, avant d’entreprendre un long trajet de nuit. Rien à dire là-dessus, à part qu’on ne dort pas vraiment bien, dans ce genre de bus.

Tout un début

La route pour parvenir à Sapa est parsemée de montagnes et de vallées. Splendide. Vraiment. On est arrivés dans la ville vers 8 h, sous un soleil éclatant. On a aussitôt été accueillis par une bande de femmes de l’ethnie Hmong; elles voulaient nous souhaiter la bienvenue (avant d’essayer de nous vendre des tas de trucs). Ingrid et moi étions attendus par un chauffeur de mototaxi, qui nous a menés à notre hôtel. On y a alors pris un copieux déjeuner, puis on s’est préparés pour le début de la randonnée. On en a profité pour faire la connaissance des autres membres de notre petit groupe: Yutaka, Pep, Brenda, Maria, Alexander. La chimie s’est rapidement installée entre nous.

Le groupe.

On a par la suite rencontré nos guides – toutes des femmes -, puis on est partis. On déambulait lentement à travers les rues de la ville, en direction des montagnes. La journée était idéale: ensoleillée, pas trop chaude, pas trop humide. On a ainsi marché pendant un bon deux heures à travers de magnifiques sommets, avant de prendre une pause. Puis, on est repartis. On croisait d’autres groupes de randonneurs, parfois. Tout en se promenant, on discutait avec les guides, qui nous parlaient de leur culture, du fait que leur société est essentiellement matriarcale, etc. C’était fascinant. Et les paysages étaient exceptionnels.

La région de Sapa

Sur l’heure du dîner, on a fait une pause dans un restaurant situé dans un cadre enchanteur. Et c’est là que nos guides se sont mises à nous vendre des tonnes de trucs. Avec insistance. Mais avec un certain charme, aussi.

Ça négocie ferme...

On a fini la journée en effectuant un arrêt dans une école de village pour assister à un spectacle amateur. On a ensuite marché jusqu’à notre auberge, dans le village de Ta Van. Excellente soirée, en excellente compagnie. Le lendemain, on a recommencé à marcher. En toute honnêteté, j’ai peu à dire là-dessus. On s’est promenés dans de spectaculaires paysages de montagne, on a mangé dans un restaurant et on est revenus à Sapa. Charmante ville, d’ailleurs. L’ambiance y est très différente du reste du Vietnam. Beaucoup plus décontractée. Plus agréable. Quelle région magnifique. Et j’y ai été pendant la saison sèche, alors j’imagine de quoi l’endroit doit avoir l’air en saison humide, quand le riz explose de verdure.

Retour à Hanoi

Vers 17 h 30, on a pris un bus de nuit pour retourner à Hanoi. Encore là, rien à dire. Sauf qu’une fois arrivés, on allait vivre une mésaventure plutôt désagréable. À suivre…

3 Comments

Add a Comment
  1. On dit que Sapa est un must du Vietnam. C’est exact. Pourtant si vous avez envie de découvrir une destination magnifique comme Sapa (avec les rizieres en terrasse, etc.) mais beaucoup moins touristique, consultez Pu Luông (au Centre). Je vous promets que ca ne vous décevra pas du tout!

    1. OK, merci du conseil!

  2. On dit souvent que Sapa est la perle du nord Vietnam !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

La page à Pageau © 2015 Frontier Theme