Un sac à dos. Une passion. Des voyages.

De Kuala Lumpur à Chennai

Après environ huit merveilleux mois en Asie du Sud-Est, j’ai quitté cette région le 2 juillet dernier. J’ai adoré mon séjour là-bas. Je sais déjà que j’y retournerai. Malgré mon amour pour ce coin de la planète, il était temps pour moi de changer de partie du globe. Ma prochaine destination était l’Inde.

Kuala Lumpur

Mon frère René était venu me rejoindre à Kuala Lumpur, le 22 juin, dans le but d’aller en Inde avec moi. Au départ, on voulait se rendre directement à New Delhi, mais, après quelques recherches sur un comparateur de vol, j’ai réalisé que ça nous coûterait moins cher d’effectuer le trajet en deux étapes plutôt que de prendre un vol direct. On a donc acheté un billet Kuala Lumpur – Chennai avec Air Asia et un autre Chennai – New Delhi avec Spice Jet. Et on s’est dit « pourquoi ne pas découvrir Chennai, par la même occasion? ». Nos deux billets en poche, on s’est présentés au terminal LCCT de l’aéroport international de Kuala Lumpur: il s’agit essentiellement du terminal d’Air Asia. Son siège social se trouve dans la ville, alors ce terminal constitue un point névralgique pour les opérations de la compagnie.

Kuala Lumpur

On est donc arrivés au terminal en avance, comme toujours. On a rempli toutes les formalités usuelles: enregistrement des bagages, passage au guichet de l’immigration et contrôle de sécurité. Un jeu d’enfant. Puis, on a sagement attendu notre vol, on a pris place à bord de l’avion et l’engin a décollé peu après.

Chennai

Autre vol sans histoire (décidément, il n’y a que dans les films que des imprévus surviennent). Arrivée à Chennai à l’heure prévue. Nos premiers pas en sol indien. On a passé les contrôles habituels (immigration, récupération des bagages, sécurité) et, contrairement à mes attentes, il n’y a pas eu de chaos. Le tout s’est plutôt déroulé de façon fluide, voire rapide. Mon frère et moi avons alors pris un taxi pré-payé pour se rendre à notre auberge. Et j’ai vite constaté que le vrai chaos, c’est la circulation automobile. Infernale.

2 Comments

Add a Comment
  1. Vous voilà au pays des extrêmes, préparez vos sens aux bruits, couleurs, saveurs, La côte de Chennai à Madurai (ah! Pondichery…..) est à découvrir, avant de se faire happer par les grandes villes , que du bonheur , c’est ce que je vous souhaite ….prenez en plein les yeux .
    Bonne route à vous 2
    -:)

  2. En effet, l’Inde est un pays d’extrêmes. Je n’ai toutefois passé que deux jours à Chennai. Ma ville préférée fut Orchhâ, une belle surprise du Madhya Pradesh. Merci pour tes bons mots, Annick, au plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

La page à Pageau © 2015 Frontier Theme