Un sac à dos. Une passion. Des voyages.

Cuba… pour la première fois

Je ne suis pas un grand fan d’avion, mais j’aime les nuages.

Donc, ce sera Cuba. Ma prochaine destination. Du 6 au 19 juin. Un changement d’ambiance radical avec l’Ouzbékistan, lieu de mon dernier voyage. Plusieurs raisons m’ont poussé à choisir Cuba: le désir de retourner dans un pays d’Amérique latine, de parler espagnol, de connaître la culture cubaine – un peu -, de voyager sans trop dépenser (ce séjour devrait me coûter beaucoup moins cher que mon seul billet d’avion pour l’Ouzbékistan), entre autres. L’organisation fut rapide: j’ai appris au courant de la première semaine de mai que je devais choisir le moment de mes vacances. Je n’ai pas hésité. Un peu de lecture, quelques avis demandés et hop! l’essentiel était réservé.

Du choix pour voler

Alors là, contrairement à l’Ouzbékistan, j’avais du choix, en matière de compagnies aériennes: Aeromexico, Air Canada, Air China, Air Transat, Copa Airlines, Sunwing, Westjet, etc. Un de mes seuls critères: ne pas faire d’escale aux États-Unis. J’en ai soupé de la lourdeur du processus de transfert là-bas. J’ai donc effectué des recherches sur plusieurs moteurs. Air China proposait un vol direct YUL-HAV pour environ 460 $ CAN à l’affichage, moins les taxes, tarifs et autres ajouts. Toutefois, les dates ne me convenaient pas. Je voulais garder quelques jours de ma banque de jours de vacances, en vue d’un autre voyage cet automne (une histoire à suivre, d’ailleurs). Air Transat ne volait pas vers Cuba avant le… 18 décembre. Question de saison touristique, j’imagine. Sunwing n’offrait pas de vol direct pour La Havane depuis Montréal; il aurait fallu que j’atterrisse à Varadero, en soirée, avant de prendre un bus ou un taxi pour un trajet d’au moins 2 h vers La Havane. Bof. Comme je souhaitais un vol le plus direct possible pour la capitale, j’ai dû éliminer celui de Copa, qui s’arrêtait à Panama City. Et ainsi de suite.

Miami…

J’ai finalement opté pour Air Canada, même si je ne suis pas un grand fan de cette ligne aérienne, notamment en raison de mon merdique retour au Canada en octobre 2016. Par contre, cette fois, j’ai pris plus de temps entre mes vols, afin de pallier d’éventuels cafouillis logistiques. Le pire, c’est qu’il y en aura sans doute: sur la page d’achat des billets, la compagnie prévenait que des retards étaient envisageables… ça commence bien. J’ai néanmoins acheté un billet aller-retour Montréal-La Havane, avec une escale à Toronto (YUL-HAV, via YYZ). Je l’ai payé 544,91 $ CAN, en tout.

Le film de l’heure, la dernière fois que j’étais à Toronto.

Plans à définir

Je n’ai pas encore trop de plans définis, à l’heure actuelle. Je vais d’abord, entre autres étapes essentielles, lire un peu sur le pays, demander l’avis d’ami-es qui y ont été et vérifier l’existence de groupes métal cubains sur le glorieux site Encyclopaedia Metallum – The Metal Archives. Ensuite, je verrai par moi-même une fois là-bas, en restant ouvert à toute péripétie digne d’un roman de Henry Miller. Cependant, je prévois d’ores et déjà parler avec des Cubain-es, boire des mojitos, écouter du Alex Cuba et regarder un film avec Cuba Gooding Jr. parce que ce serait drôle de le faire là-bas, fumer un gros cigare (et m’étouffer pour épater la galerie), danser sans suivre le rythme, manger des sandwichs achetés dans la rue, trouver un disquaire métal, etc. Et, bien sûr, cuisiner une poutine.

Un t-shirt classique aperçu à Bangkok.

Cuba me voilà

Alors voilà. J’irai à Cuba pour la première fois. C’est quand même étrange, quand j’y pense, car l’île est une destination très prisée des Québécois-es. Fichtre, même ma mère, qui ne partage pourtant pas ma passion des voyages, y a été avant moi. Enfin. Ce sera mon retour en Amérique latine, moins de deux ans après mon dernier périple dans cette formidable région du monde. J’ai très hâte.

2 Comments

Add a Comment
  1. Salut
    belle destination, nous y avons été ( et y retournerons sans doute pour en faire le tour en vélo) à l’époque ( il y a 10 ans, avant que la terre entière voulait aller à Cuba ) pour Compay Segundo et le Malecon les vielles américaines, et la Havane bien sûr. Nous avions séjourné chez l’habitant, j’en ai encore un souvenir très fort des discussions de l’avenir du pays…..
    et de la politique. Nous te souhaitons de belles rencontres comme tu les aimes. Pour nous c’est, après deux mois dans ton beau pays la découverte du Pacifique à Vancouver ( ville que nous aimons déjà !) puis retour vers les Laurentides.
    à++++

    1. Salut Annick,

      Bien hâte d’y aller… j’ai entendu de bons commentaires sur le pays. Merci pour les bons mots. Profitez bien de la côte Ouest et qui sait, au plaisir de se recroiser au Québec…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

La page à Pageau © 2015 Frontier Theme