Un sac à dos. Une passion. Des voyages.

13 questions légères à Lucie

Après avoir présenté en détails sa vision de l’expatriation, dans la partie précédente de cette entrevue, Lucie Aidart, du blogue Voyages et vagabondages, répond maintenant à des questions plus légères sur les voyages.

L’objet dont tu te sers le plus en voyage?

Mon appareil-photo. Je suis bien loin d’être une pro, mais j’adore prendre des photos, de tout et de rien, des gens et des lieux, de la nourriture ou des situations… Comme j’ai une petite mémoire, cela me permet aussi de rouvrir le livre des souvenirs en regardant mes vieilles photos !

L’objet dont tu ne te sers jamais mais que tu apportes toujours quand même?

Un carnet et un stylo. Je me dis que je pourrais prendre des notes, et sur le moment je ne prends jamais le temps. Je sais, c’est pas bien, il faut que je sois plus sérieuse.

L’objet qui n’existe pas encore mais que tu aimerais inventer pour faciliter les voyages?

Un sac à la Mary Poppins. Pour emporter tout ce que je veux, sans que ce soit trop lourd ou pas pratique à emmener. Certes, je pourrais remplacer mes trois livres et mon guide par un Kindle, mais je reste vieux jeu sur ce plan-là.

Le souvenir le plus ridicule que tu as acheté en voyage?

Une tirelire en forme de bus rouge anglais. Bon mon excuse, j’avais 12 ans et elle était remplie de caramels !

L’aliment, boisson ou mets que tu aimes comparer d’un pays à l’autre?

La bière. Il y en a tant de variétés, qu’il y a de quoi faire. Les bières canadiennes, les belges, les anglaises…

Le groupe ou musicien-ne que tu préfères écouter en voyage?

Dionysos, mais ce n’est pas seulement en voyage.

Des découvertes artistiques que tu as faites durant tes périples que tu aimerais partager avec les lecteurs (peinture, musique, littérature, etc.)?

Oh il y en a tant ! Peinture, il y a tant de tableaux que je recommanderai de voir en vrai, tel Guernica à Madrid.
J’adore écouter de nouveaux groupes de musique du pays où je suis. Je vous conseille Miss Li, une Suédoise à la voix charmante avec des rythmes très entraînants.

Quant à la littérature, j’aimerai lire des livres de tous les pays… j’y travaille, j’y travaille (grâce à mon Challenge Destination d’ailleurs) et je ne peux que vous recommander la littérature cubaine par exemple ! Culture et voyage sont pour moi intrinsèquement lié et je peux difficilement imaginer l’un sans l’autre !

Lucie, dans un salon de thé de Londres, dégustant un afternoon tea anglais typique (photo prise au printemps 2011 par Elise Demonchy)

La superstition dont tu ne peux te débarrasser en voyage, si incongrue soit-elle?

Je ne suis pas superstitieuse du tout, désolée… Par contre, je suis systématiquement en avance, partout où je vais. Je passe donc beaucoup de temps dans les gares et aéroports…

Le pays que tu as préféré et pourquoi?

Difficile question. Il y a tant de pays dans lesquels je suis passée, mais que je n’ai pas encore assez explorés. Alors si j’ai adoré une ville, cela ne compte pas. Du coup, dans ceux que je connais bien, je dirai la Suède. Des paysages magnifiques, une lumière incroyable, des gens gentils, de la bonne nourriture. J’y ai passé neuf mois magiques. C’était aussi mon année Erasmus, alors forcément, je ne suis pas objective !

Le pays que tu as le moins aimé et pourquoi?

Il n’y a aucun pays, où je suis passée que je n’ai pas aimé. Deux lieux m’ont vraiment déçus dans mes voyages par contre : Washington DC et Bath, en Angleterre. Et pour les mêmes raisons. Deux villes trop parfaites, trop blanches, trop ennuyeuses.

Ton plus beau souvenir de voyage?

La Laponie en hiver. La neige, la lumière si particulière, les habitants et les animaux, le silence, la balade en chien de traîneau, l’hôtel de glace, la bataille de boules de neige nus après le sauna… des instants juste magiques.

L’expérience de voyage que tu ne souhaites jamais revivre?

Mon voyage New-York-Washington avec une compagnie de bus chinoise. Trouver la station, après trois heures de retard du bus, parvenir à monter dans mon bus en me battant avec quelques Chinois pour ma place, ma voisine vomissant pendant tout le trajet dans son sac en papier, arrivée à Washington dans un quartier louche à 22h et mon amie devant venir me chercher n’étant pas là. Pas de plan de Washington, pas l’adresse d’où je dormais, pas de numéro de téléphone… Un voyage vraiment pas sympathique ! Mais sinon, je n’ai pas encore eu heureusement d’expérience vraiment cauchemardesque.

Un secret de voyage que tu n’as jamais révélé… jusqu’à maintenant?

Désolé, je ne suis vraiment pas inspirée pour cette question…

Je tiens à remercier Lucie Aidart, du blogue Voyages et vagabondages, d’avoir répondu à mes questions. Elle l’a fait dans un très court délai et elle a tout de même réussi à donner d’excellentes réponses. Un bel exploit. Je lui souhaite bonne chance dans tous ses projets et dans sa vie londonienne.

2 Comments

Add a Comment
  1. J’aime beaucoup la réponse à la dernière question ! Ahahah

  2. Eh eh… c’est une réponse très honnête. C’est ce que je veux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

La page à Pageau © 2015 Frontier Theme